Articles

Détection tactile intacte mais localisation tactile biaisée dans un cadre de référence centré sur la main: Preuves d’une dissociation

Nous avons examiné la performance d’un individu présentant des dommages sous-corticaux, mais une voie thalamocorticale somatosensorielle intacte, afin d’examiner l’architecture fonctionnelle des processus de détection tactile et de localisation tactile. En accord avec la voie thalamocorticale somatosensorielle intacte, la détection tactile sur la main contralésienne était bien dans la plage normale. Malgré une détection intacte, l’individu a démontré des biais de localisation importants. Dans toutes les expériences de localisation, il a constamment localisé les stimuli tactiles sur le côté gauche de l’espace par rapport au grand axe de sa main. Cela a été observé lorsque la main contralésienne était paume vers le haut, paume vers le bas, pivotée de 90 ° par rapport au tronc et lors des réponses verbales. De plus, des expériences de contrôle ont démontré que ce modèle de réponse était peu probable qu’il s’agisse d’une erreur de réponse motrice. Ces résultats indiquent que la localisation tactile sur le corps est influencée par des informations proprioceptives spécifiquement dans un cadre de référence centré sur la main. En outre, cela fournit également la preuve que les aspects de la localisation tactile sont médiés par des voies en dehors de la voie thalamocorticale somatosensorielle primaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.